Qui est l’inventeur de la soupe ?

Qui ne connait pas les bienfaits de la soupe, ce plat à base de légumes qui fait régaler petits et grands ? En effet, elle est remplie de vitamines et de minéraux qui sont vraiment essentiels pour notre santé. Toutefois, nous ne connaissons pas vraiment ni son origine ni son inventeur. Mais qui est l’inventeur de la soupe ? C’est ce qu’on va découvrir dans cet article.

La soupe : sa première apparition

Depuis que l’Homo Erectus, ancêtre de l’homme, a découvert le feu ; notre mode de vie ne cesse de s’améliorer, notamment sur la façon de s’alimenter. Des chercheurs scientifiques affirment que cette espèce d’hominidé cuisait déjà sa nourriture dans de l’eau bouillie avec des os et d’autres comestibles. Cette technique de cuisson ainsi que la recette utilisée ressemblent vaguement à notre fameuse soupe qui utilise également la même mode de cuisson. Nous pouvons donc en déduire que la soupe est apparue il y a déjà deux millions d’années de cela. Mais à priori, cela ne nous dit toujours pas qui est l’inventeur de la soupe. Pour que vous puissiez préparer une bonne soupe, vous pouvez trouver votre blender chauffant à travers le comparatif sur ce site.

Origines et significations du mot « soupe »

Apparue durant le XIIIe siècle, l’attribution du mot « soupe » provient de plusieurs origines à savoir :

  • du latin suppa, signifiant « tremper »,
  • du francisque sûppa et du français sope qui est devenu ensuite soupe,
  • du germanique supon qui veut dire « assaisonner »,
  • du néerlandais sopen ou « tremper »,
  • de l’indo-européen sû-pô qui signifie « bien nourri ».

Pour la petite explication, le mot « soupe » signifie : tremper la tranche de pain dans un liquide chaud comme le lait, le jus de viande, le bouillon, etc.

La soupe : une légende confuse

En effet, ni l’origine de la soupe ni son inventeur ne sont vraiment pas précis dans toutes les légendes connues. Il existe des versions différentes racontant les exploits de divers protagonistes qui sembleraient-ils ont contribué à l’invention et à l’élaboration de la soupe.

La légende de la soupe à l’oignon par le roi Louis XV 

D’après cette légende, le roi Louis XV, cherchant à manger tard dans la nuit, s’est rendu compte qu’il n’avait que des oignons, du beurre et du champagne comme provision. Il décida alors de cuisiner ces ingrédients et en avait fait la première soupe à l’oignon français.

La légende de la soupe à l’oignon par le roi Louis XIV 

Ce récit raconte l’exploit de l’inventeur de la conserve appertisé et cuisinier Nicolas Appert. Celui-ci possédait la meilleure auberge dans sa ville natale à Châlons-en-Champagne. Auberge que le duc de Lorraine et ex-roi de la Pologne, Stanislas Leszczynsky, avait l’habitude d’y séjourner.

Un soir, le menu servit dont une soupe à l’oignon, impressionnait ce dernier qu’il exigeait d’apprivoiser la recette pour pouvoir en préparer un semblable. Nicolas Appert lui dédia alors cette soupe en le nommant « soupe à l’oignon à la Stanislas » et publia la recette dans son ouvrage paru en 1831 et intitulé « Livre de tous les ménages ou l’art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances animales et végétales ».

La soupe à l’oignon : une autre tournure

Une fois à Versailles, la soupe à l’oignon a pris un aspect différent. En effet, sa capacité de révéler l’odeur du vin et du champagne avec une consommation conséquente lui a valu le nom de « la soupe des ivrognes ». Ce nom et sa recette mal interprétés l’avaient intégré dans le mode de vie des moyennes et petites gens.

Mais qui a vraiment inventé la soupe ?

Nous ne saurions pas exactement, d’après ces légendes, vous dire qui a vraiment inventé la soupe. Toutefois par déduction, nous favorisons plus le fait que Nicolas Appert en est pour quelque chose vu sa qualité d’inventeur et cuisinier français. C’est lui qui a mis au point la méthode de conservation des aliments en le soumettant à la chaleur. À noter qu’il existe aussi d’autres légendes qui racontent d’autres chroniques à propos de cette fameuse soupe. Bref, autant dire que l’histoire de la soupe, c’est tout un plat !